Publié dans A côté de soi

A côté de soi #5

Sa pizza arrive en même temps qu’un coup de fil du tournage. Camille a trouvé comme prétexte l’achat de tabac à rouler pour aller l’appeler en cachette du reste de l’équipe. Elle est au bord des larmes. Aucune image ne pourra être exploitée. Rien ne s’est passé comme prévu. Elle veut rentrer chez elle, maintenant.

Comme chaque soir de tournage depuis un an, Mathilde écoute Camille, trouve les mots pour qu’elle ne laisse pas tout en plan. Leurs appels se terminent toujours de la même manière. L’une a toujours trouvé un super morceau qu’il faut absolument que l’autre écoute. Ce soir ce sera du blues.

Publicités
Publié dans A côté de soi

A côté de soi #4

Mathilde n’est pas sujette au vertige. Pourtant, elle aurait préféré ne pas avoir à emprunter cette échelle. Elle escalade tout en haut du placard. Sans regarder en bas, elle tire de la dernière étagère une vieille couette et des affaires de ski qu’elle laisse tomber par terre. Elle aperçoit ensuite une boite à chaussures. Impossible de lui faire le même sort sans crainte de déranger tout l’immeuble. Pour descendre sa trouvaille sur le plancher des vaches ; elle prend son courage à deux mains et l’échelle à une.

Publié dans A côté de soi, Non classé

A côté de soi #3

Elle s’attaque à présent au salon. Un mot de Thibault est posé sur la table basse : ne fait pas des cartons avec uniquement des livres. Elle s’exécute et met en vrac bouquins et vêtements. Quelques heures plus tard, elle se pose sur son canapé pour admirer l’avancée de son travail et est aussitôt découragé par tout ce qu’il restait à faire.

Déjà 20h. Elle allume son ordinateur pour commander une pizza.

Publié dans A côté de soi, Non classé

A côté de soi #2

Assise sur le rebord de la baignoire, Mathilde commence le tri de leurs affaires.

C’est la première pièce qu’ils avaient repeinte en emménageant il y a 10 ans. Lui voulait du vert, elle du bleu marine. Ils avaient finalement trouvé un terrain d’entente autour d’un blanc cassé.

Elle se maquillait très peu et détestait passer du temps dans la salle de bain. Pourtant elle avait réussi à accumuler un nombre incroyable de produits de beauté. A croire qu’elle est une cible publicitaire parfaite. Au fond d’une boite en plastique, elle retrouve une crème anti-ride dont la date de péremption est dépassée de quelques mois.

Finalement dans cet espace, elle ne jette qu’une boite de coton tige vide et quelques brosses à dents usagers. Le reste trouve une place dans un carton.

Publié dans A côté de soi

A côté de soi #1

Mathilde n’a pas le choix. Son équipe devra se passer d’elle. Dans deux jours elle vend leur appartement. Il lui faut tout vider

Comme souvent, elle a passé le week-end à travailler. Comme souvent, elle n’est pas satisfaite de ce qu’elle e fait. Elle aurait voulu profiter de ces deux jours sans tournage pour réécrire certains passages de son dossier de financements. Voilà plusieurs mois que la réalisation d’un documentaire la démange.

En attendant, il faut faire tourner la boite, enchaîner les films promotionnels, se passer de jours de repos.