Publié dans Québec 2017, Roadtrip

Jour 6 : Tadoussac et son musée

Notre chambre du motel de Saint-Siméon a vue sur le Saint Laurent. Au matin du 1er juillet, impossible de l’apercevoir tellement le brouillard était épais. La journée s’annonçait donc idéal pour aller au musée du centre d’interprétation des mammifères marins de Tadoussac à environ 30 km. 

Tadoussac est le spot le plus réputé pour voir les baleines. En parcourant des blog avant de partir, j’avais lu que les visiteurs avaient fait des sorties de 3 heures en bateau et avait pu observer 3 baleines et de nombreux dauphins. Le guide du Lonely Planet indiquait aussi que des observations de baleines étaient possibles du bord. J’imaginais ainsi qu’il fallait passer beaucoup de temps avec des jumelles pour espérer voir ces gros mammifères.

Sur la route longeant le Saint-Laurent, nous avons fait une première halte à un point d’observation. Deux étudiants animent cet endroit. Avec des jumelles, ils nous ont permis d’observer des bélugas. Plus tard en visitant le musée, nous prendrons conscience de la chance que nous avons eue. En septembre 2016, les bélugas du Saint Laurent ont été répertoriés comme espèce en voie d’extinction. Leur population est estimée à 900 individus dans l’estuaire. Il n’est donc pas sûr que nous puissions à nouveau en voir la prochaine fois que nous viendrons au Québec.

Nous avons ensuite pris la direction du village de Tadoussac et goûté à des spécialités culinaires québécoises (rassurez-vous, je vous ferai un article spécifique sur leur « gastronomie »!) L’ambiance du village est assez sympa. Dans les rue déambulent à la fois des scientifiques et des stars québécoises (toujours pas de Céline Dion…. à croire qu’elle est un béluga). En effet, pour 4 jours se tient un festival de musique qui serait un peu l’équivalent du Printemps de Bourges.

Le ventre lourd et gras, nous avons visité la chouette exposition permanente du musée et discuté avec une naturaliste.

Le crachin s’étant calmé, nous nous sommes ensuite baladés au bord du Saint Laurent. Et là, comme ça, pouf, alors que je n’y croyais pas, une baleine saute devant moi à 100 mètres du rivage. Je me dis que c’est un gros coup de bol. On reste 5 minutes pour prendre des photos. Et là, plouf, plaf, nous avons pu voir 3 espèces de baleines différentes et deux phoques. Le reste de la ballade le long du littoral nous a aussi permis d’admirer des tas de mammifères marins dont le plus proche à 10 mètres.

Pour l’instant je n’ai pas réussi à les photographier. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot!

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s