Publié dans Nos rêves d'enfant

Où sont passés nos rêves d’enfant? #1

J’avais 8 ans. Mes parents m’avaient envoyé en colonie à Port des Barques pour un stage de voiles. C’était déjà ma cinquième colonie. Alors bien sûr au moment de monter dans la bus, j’ai eu un peu les yeux qui piquent, mais trois fois rien.

Dans cette colo, on faisait du bateau, du volley, de la piscine et des chasses au trésor. Un fois, le mono s’était trompé dans la lecture de la carte. Nous sommes rentrée à 20 heures au centre. Vous auriez vu ce que lui a mis le directeur.

Dans cette colo, il y avait presque autant de filles que des garçons. Parfois les filles, elles se mettaient dans un coin pour se raconter des histoires de filles. Mais la plupart du temps, nous jouions tous ensemble.

Il y avait un fille que n’aimait pas trop les histoires de filles. Alors, elle restait avec nous pour faire des jeux de garçons.

Un midi, au réfectoire, un mono nous a demandé ce que nous voudrions faire plus tard. Moi, adulte, je m’imaginais astronaute ou fabricant de slips français. Elle, quand elle serait grande, elle voulait courir plus vite que les trains ou voler plus haut que les montgolfières. Je n’étais pas certains que ce soit de vrais métiers.

Un soir au lavabo en se brossant les dents, elle m’a raconté qu’une fois, elle avait aidé une copine à voler une fraise tagada sur le marché. J’étais fasciné. Elle me faisait penser à une des héroïnes de Cat’s eyes…

Le vendredi arriva : c’était le soir de la boum. Après trois vert d’Oasis, je me suis lancée. Je lui ai demandé si elle voulait être mon amoureuse. Elle m’a répondu qu’elle avait déjà un amoureux au centre aéré. Je lui ai dit que moi aussi. Egalité! On s’est fait un bisous, avec la langue.

Dans le bus en rentrant de la colo, on s’est échangé nos adresses. C’est elle qui m’a envoyée la première carte postale. Et chaque dimanche après-midi, sur mon lit, dans ma chambre, je lui répondais.

Et puis un jour, elle m’a écrit qu’elle ne voulait plus que je sois son amoureux car elle trouvait que je ne savais pas assez bien grimper aux arbres.

Alors, je lui ai répondu que je ne voulais plus être son amoureux car elle ne savait pas nager suffisamment longtemps sans respirer.

Depuis, nous ne nous sommes plus jamais écrit de cartes postales.

 

Article suivant: Où sont passés nos rêves d’enfant? #2

 

Image : Designed by Freepik

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s