Publié dans La Fabrique, Le Cerf-Voliste, Non classé

La fabrique

Dans un précédent article, je vous disais que faire faire des chansons ce n’était pas un vrai métier. C’était juste une blague! Faire faire des chansons c’est un vrai métier, mais ce n’est pas mon unique métier. Moi, je suis payée pour: aider des enfants à grandir, donner des conférences, former des formateurs, écrire des réponses à appel à projet où je dois absolument caser l’expression « boucle rétroactive de contrôle » et travailler dans une fabrique de cerf-volant.

A la fabrique de cerf-volant, je reçois des gens qui n’arrivent plus à faire voler leur cerf-volant. Parfois la toile est déchirée, parfois la structure est cassée, parfois c’est un problème de vent. Je leur apprends donc à coudre, à coller ou à trouver leur meilleur spot de décollage.

Lorsque nous animons des ateliers d’écriture de chansons, certains se rappellent que, eux aussi, tout au fond de leur grenier, ils ont cerf-volant un peu bringuebalant. L’air de rien, à la pause, ils retournent chez eux avec un peu de fil, un peu de colle; puis reviennent en atelier pour ajouter quelques couleurs. Les essais d’envol restent maladroits. Mais à la fin de l’atelier, chacun sait que n’importe quel cerf-volant peut voler à l’air libre.

 

 

 

crédits photo: Napafloma Photographe

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s